Le phénomène d'embrasement

Le phénomène d'embrasement (l'hyperalgésie)

Ce phénomène s'appuie sur l'apprentissage sur le plan cognitif (c'est-à-dire faisant appel à l'intelligence). Afin de mieux comprendre ce phénomène il est important de savoir que cette apprentissage nécessite des connexions neuronales qui sont utiles au passage de l'influx nerveux entre deux ou plusieurs neurones. Il est de plus intéressant de se pencher un instant sur les structures anatomiques qui pourraient favoriser l'apprentissage : la moelle épinière et le tronc cérébral qui est une zone du système nerveux située au-dessus de la moelle épinière participe au processus d'apprentissage puisqu'il permet de ressentir des douleurs parfois pour longtemps et de façon permanente. On qualifie cette perception de la sensibilité douloureuse d'apprentissage pathologique.
Ainsi quand des impulsions nociceptives surviennent de manière continue et soutenu, on remarque qu'au niveau de la moelle épinière et au niveau des ganglions rachidiens, se met en place un processus qui augmente la transmission nociceptive et donc la douleur ressentie : c’est le phénomène d’embrasement. Le terme embrasement désigne une intensification des douleurs (de légères à intenses, et parfois même intolérables). Cela entraine l'hyperalgésie qui est le processus qui est le résultat de celui d'embrasement et qui conduit à une augmentation de la sensibilité jusqu’à une hypersensibilité aux stimulations douloureuses.Cela entraine de plus une allodynie, autrement dit le phénomène d'embrasement douloureux est susceptible d'expliquer la transformation de légères douleurs en douleurs importantes voir intolérables.
Toutes les fibres nerveuses de l'organisme ne sont pas uniquement destinées à transporter la douleur. Autrement dit certaines fibres, qui habituellement sont utilisées pour transporter de simple phénomène de sensation (toucher, chaleur, froid etc.) sont, au cours des phénomènes d'embrasement, utilisées pour transporter la douleur. Ceci signifie qu'une légère stimulation (comme par exemple quand on appuie légèrement sur un tendon chez un individu atteint de fibromyalgie* ou que un individu qui a peur d’une piqûre peut la ressentir de manière extrêmement douloureuse et cela même avant que la piqûre n’est lieu) entraîne une douleur presque insupportable.

Chacun sait qu'un processus psychologique déstabilisant est susceptible d'augmenter une douleur. Autrement dit une contrariété, une anxiété, une peur, toute émotion que l'on peut qualifier de négatifs, est susceptible d'accentuer le phénomène douloureux. Ainsi, le relâchement et chaque chose ayant une connotation agréable (un effleurement doux, une caresse) a tendance à diminuer le phénomène anxiogène et la douleur.

Glossaire

fibromyalgie :  maladie caractérisée par une douleur généralisée dans les muscles et les ligaments

 

 

 

Retour à la page précedente.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site